DEV Community

Saad
Saad

Posted on

Les organisations innovantes (1/2) : Whole Foods Market

Être une entreprise innovante c’est également fournir à ses collaborateurs un contexte favorable à la création en s’efforçant de gommer au maximum les contraintes à l’innovation. De nombreuses entreprises s’y sont déjà essayé avec succès et dans des domaines variés, preuve qu’en matière d’organisations innovantes les startups ne sont pas des exceptions. Découvrons ici certaines de ces entreprises.

alt text

Whole Foods : des magasins bio basés sur la démocratie, la liberté et la confiance

Whole Foods est une chaîne de distribution de produits bio lacée aux Etats-Unis dans les années 80 par John Mackey. Son objectif : donner la possibilité à n’importe qui d’accéder à de la nourriture saine. Son postulat : les gens sont prêts à payer un peu plus cher des aliments qui sont bons à la fois pour la santé, au goût et pour l’environnement. En plus de vouloir proposer des produits naturels de qualité à sa clientèle, Whole Foods a également adopté un système de management basé sur la confiance, la responsabilité et la démocratie et l’esprit de communauté.

L’entité de base : l’équipe

L’entité de base de Whole Foods n’est pas le magasin mais l’équipe : un groupe à faible effectif, responsable et constitué de personnes autonomes (en moyenne 8 personnes par magasin).

Le recrutement est fait de la manière suivante : toute nouvelle recrue a une période d’essai de 4 semaines, suite à quoi sa confirmation est soumise à un vote collectif. Il faut une majorité des deux tiers pour devenir membre à part entière de l’équipe. Cette règle est valable aussi bien pour les recrutements en magasin que pour la direction, les services informatiques, financiers etc …

Whole Foods part du principe que les décisions critiques telles que le recrutement doivent être prises par ceux qui en subiront directement les conséquences. C’est le cas pour les prix, les commandes et les promotions en magasin. Ici ce n’est pas la centrale d’achat qui dicte les ordres aux magasins mais les équipes qui sont libre de choisir ce qui leur semble être adapté à leurs clients.

Une rémunération basée sur un résultat collectif

Ce cadre d’autonomie impose une contrepartie : des résultats de chiffre d’affaire sont attendus. Les équipent qui dépassent un seuil donné touchent un bonus qui sera versé le mois suivant. Les résultats de chaque équipe (de l’ensemble du groupe) sont librement consultables ce qui permet de créer une émulation collective dans le groupe. Cela oblige également les équipe à se responsabiliser lors de la prise des décisions clés évoquées précédemment : si une mauvaise décision est prise ils en subiront immédiatement les conséquences.

On sort donc d’un cadre hiérarchisé avec un donneur d’ordre à la tête d’une équipe et des subordonnés qui subissent les décisions. Le message est donc simple : votre réussite dépend de vous et non pas de votre manager. La liberté de décision est donc là pour permettre aux équipes de faire les meilleurs choix leur permettant d’atteindre leurs objectifs.

Transparence, confiance et égalité

Chez Whole Foods la transparence est une règle. Par exemple, tous les salaires sont librement consultables par tous les employés. Au delà des salaires, les coûts de chaque produit, les résultats de chaque équipe ainsi que de tous les magasins du groupe sont consultables. Travailler de façon transparente est donc un moyen de gagner la confiance de ses collaborateurs.

Afin de s’assurer de ne pas créer un système où les efforts d’une majorité servent à enrichir une minorité, les salaires de leaders de Whole Foods sont plafonnés : aucune rémunération ne peut excéder le salaire moyen versé dans l’entreprise multiplié par 19 (le ratio serait de 400 pour 1 dans les entreprises du palmarès Fortune 500). Un tel système permet d’éviter les abus au sein d’une même société.

Travailler pour une cause noble

Mettre un frein à l’industrialisation des aliments, lutter contre les pesticides, consommer local des produits cultivés naturellement dans le but d’améliorer la santé des consommateurs. En plus de travailler dans un environnement de travail où ils sont impliqués dans les décisions, les collaborateurs de Whole Foods se sentent investis dans une noble cause et ont l’impression de participer à leur niveau à l’amélioration de la vie de leurs clients.

Soutenir les producteurs locaux

Quand une équipe prend une décision importante comme de fixer les prix de ses produits, elle le fait bien entendu pour mieux vendre mais aussi avec la conviction de proposer aux clients des produits de qualité et bon pour leur santé. Cela renforce donc l’engagement des collaborateurs de Whole Food car ils participent à une cause juste à laquelle ils adhèrent déjà personnellement.

Pour résumer

– Autonomie : Whole Foods responsabilise ses salariés en leur offrant une grande autonomie. Ils sont libres d’organiser leur fonctionnement afin d’atteindre leurs objectifs de vente. Les décisions importantes sont prises collectivement.

– Transparence : chaque collaborateur a accès à l’ensemble des informations du groupe, que ce soit le coût des produits, les chiffres des magasins ou encore les salaires de tous les membres. Cela permet de renforcer le lien de confiance entre les collaborateurs.

– Les employés de Whole Foods sont les premiers à adhérer aux valeurs de l’entreprise ce qui renforce leur engagement dans leur travail. Ils ont l’impression de travailler pour une cause juste qu’ils ont envie de partager avec leurs clients.

Discussion (2)