DEV Community

Saad
Saad

Posted on

Comment quitter mon job et voyager pendant un an m'a permis de mieux travailler

alt text

Il y a quelques années je prenais la décision de quitter mon job de développeur informatique dans un établissement financier pour partir voyager. Je suis parti seul avec mon sac à dos et j'ai improvisé un voyage en Amérique latine pendant près d'un an au Brésil, Chili, Argentine, Pérou et Bolivie.

Aujourd'hui je me rends compte que le choix de ne plus travailler du tout m'a permis de mieux appréhender ma vie professionnelle.

Apprendre à apprendre

Je suis parti seul dans des pays où je ne connaissais personne et ne parlais pas la langue locale. J'ai appris le portugais au Brésil et perfectionné mon espagnol dans les autres pays. Certes c'était parfois maladroit et peu maitrisé mais j'ai eu l'agréable sensation de me sentir progresser avec le temps et je sentais que mes discussions avec les locaux étaient plus fluides.

Le métier de développeur c'est surtout apprendre à apprendre. Les technologies évoluent vite et nous devons nous adapter à des contextes métiers très variés. Grâce à mes voyages j'ai pris confiance en mes capacités d'apprendre. Je me dis que si j'ai réussi à apprendre le portugais alors que rien ne m'y prédestinais je pourrai apprendre un nouveau language ou un nouveau métier. Et surtout je trouverai toujours des gens qui m'aideront à apprendre tout comme j'ai rencontré des personnes qui m'ont aidé à progresser dans mon apprentissage des langues étrangères.

Nous avons tous en nous cette capacité à apprendre de nouvelles choses, cultivons la.

Avancer par itérations

Je suis parti seul et sans itinéraire précis. J'avais les grandes lignes mais pas les détails. Par exemple, je n'ai jamais réservé d'hôtel à l'avance et j'ai souvent acheté mes billets de bus/avion au dernier moment. Plutôt que de m'imposer des contraintes en planifiant toute mon année de voyage j'ai préféré tout organiser à court terme et itérer au fur et à mesure de mes envies de voyage.

D'un point de vue professionnel j'ai gardé cet état d'esprit. Je suis pour le travail par itérations courtes plutôt que de suivre à la lettre un calendrier projet sur le long terme. Il est inutile de planifier dans le détail le déroulement d'un projet car cela ne se passe jamais comme prévu tout comme il est inutile de planifier une année de voyages, c'est tellement mieux de se laisser surprendre au jour le jour.

Garder un état d'esprit positif

Quand on part seul à l'autre bout du monde on a forcément de l'appréhension. Et s'il m'arrivait un accident ? Une mauvaise rencontre ? Ces éventualités existent, je ne peux pas le nier mais je ne voulais pas voyager avec une peur au ventre qui finisse par gâcher mon voyage. Je suis parti avec la ferme intention de découvrir le monde et ses aspects positifs et c'est ce qu'il s'est passé. Même dans les quelques mauvais moments j'ai fini par en tirer des leçons positives.

C'est quelque chose que je conserve au travail. Dans un projet, une équipe, il ne peut pas y avoir que des victoires. On fera face à de nombreuses difficultés tout au long de notre parcours professionnel, il faut juste se dire que c'est normal et que cela fait partie du voyage.

Aller là où on se sent bien

Je suis parti seul dans des pays que je ne connais pas et sans itinéraire prédéfini. Je me déplaçais au gré de mes envies. Tant que je me sentais bien dans un endroit, j'y restais. Dès que l'envie de découvrir un nouvel endroit apparaissait, je partais.

Quand on a goûté à cette sensation de liberté on a du mal à s'en passer. Au boulot je fais en sorte de m'écouter de la même façon. J'essaie au maximum d'aller vers des projets qui me motivent. Et si c'est avec des gens que je prends plaisir à côtoyer, c'est encore mieux !

Eviter les briseurs de rêves

Quand j'ai annoncé autour de moi que j'allais partir voyager pendant un an, certaines connaissances essayé de me faire douter voire décourager. Il y a les personnes qui disent connaitre quelqu'un à qui il est arrivé malheur lors d'un voyage similaire, celles qui disent que partir c'est briser sa carrière professionnelle ... bref, les casseurs d'ambiance. Parlez plutôt à celles qui ont fait les choses, qui vous encourageront et vous conseilleront avec bienveillance.

Professionnellement j'ai conservé cette envie d'être entouré de personnes motivantes. Est-ce que vous avez vraiment envie de travailler avec quelqu'un capable de vous reprocher d'avoir consacré un an de votre vie à voyager ? Moi non. Être bien entouré professionnellement est tout aussi important pour moi que le projet que je développe. La vie est courte, le monde est immense, il y a forcement quelque part des gens qui partagent votre état d'esprit.

Discussion (1)

Collapse
molokokota profile image
Comment marked as low quality/non-constructive by the community. View Code of Conduct
avokadina

Afin de résoudre les problèmes avec de l'argent, je vous recommande d'essayer d'aller ici topbrokers.com/fr/forex-brokers , où vous pouvez trouver une excellente solution au problème avec de l'argent. Il y a beaucoup de différents courtiers en qui vous pouvez faire confiance